"Parmi les désirs naturels, les uns sont nécessaires pour le bonheur, les autres pour la tranquilité du corps, les autres pour la vie même." [Epicure]

dimanche 26 juillet 2015

Frustration & Attirance

Crédits photo: Mark Segal, Lui Magazine n°2

Il y a deux manière de résoudre une frustration: par l'action et par l'acceptation.

Nous sommes tous, d'une manière ou d'une autre, toujours frustrés par quelque chose. Et combler cette frustration, c'est normalement le moteur qui nous fait avancer, qui nous fait traverser l'inconnu et nous amène à prendre des risques. C'est là ce qui amène la première forme de résolution d’une frustration : par l'action. Cette frustration devient l'ennemi à abattre et nous lançons toutes nos forces contre elle jusqu’à trouver satisfaction.

L'acceptation d'une frustration est la seconde manière de défaire celle-ci. Nous sommes trop petits, trop grands? Nous n'avons pas la bonne couleur de peau, de cheveux, d'yeux? Tant pis. Ces frustrations ne peuvent pas encore être résolues par l'action, il nous faut donc les accepter et ne plus y penser.

Malgré ces deux possibilités, nombreuses sont les frustrations qui demeurent irrésolues.



Nombreux et nombreuses sont les frustrés qui n'agissent pas et/ou qui n'acceptent pas. Ils portent leur frustration comme un fardeau et envient ceux et celles qui, justement, sont parvenus à résoudre des insatisfactions similaires, que ce soit par l'action ou l'acceptation.

Disons le tout de suite: cette sorte d'envie, cette jalousie qui tire sa source dans la frustration, est franchement repoussante.

Nous aimons tous à côtoyer des gens positifs qui, par leur enthousiasme et leur gaieté de vivre, tirent leurs semblables vers le haut; soit tout le contraire du frustré, qui ne peut tirer les siens que vers le bas. Un frustré trouvera toujours quelque chose à nous reprocher. Il a baissé les bras face à sa frustration et ne voyant pas qu'il est seul responsable de sa situation, il blâme la terre entière et ses proches pour son malheur. Il en viendrait presque à reprocher aux gens d'être de bonne humeur, ne comprenant pas comment cela est possible alors que lui est si malheureux!


 
Crédits photo: Mark Segal, Lui Magazine n°2

En ce sens, je pense sincèrement que l'attirance de beaucoup de femmes pour des gens fortunés ou puissants vient du fait que ceux-ci portent en général bien moins de frustration en eux que le commun des mortels. Lors de mes lectures sur un blog libertin où une jeune femme racontait son incroyable soirée avec le Président d'un grand groupe privé, certains commentateurs lui ont reproché de mettre un peu trop l'accent sur la situation sociale du bonhomme et se sont interrogés si, par exemple, un prof de philosophie hédoniste avec la même personnalité aurait eu le même effet. Décortiquons ce cas de figure et son réalisme:

Un prof... C'est vrai que le corps enseignant est réputé pour l'incroyable satisfaction professionnelle qu'on y trouve. *tousse*

De philosophie... C'est vrai qu'une bonne majorité de philosophes et de leurs oeuvres (Nietzsche, Schopenhauer, Spinoza, Bernard-Henry Levy, etc.) sont de parfaits exemples de gaieté de vivre. *re-tousse*

Hédoniste... Associé aux deux premiers termes, je ne sais pas, dans mon esprit se forme une terrible évocation ressemblant à un quinqua pervers dégarni à l'oeil vitreux et aux cheveux frisés et hirsutes, à l'hygiène douteuse, habillé d'une immonde chemise à carreaux recouverte d'un vieux pull en laine sans manches. *s’étouffe* Bref, très mauvais exemple.

Une photo pour illustrer de manière plus ou moins fidèle l'exemple évoqué ci-dessus.  
Crédits photo: Ansobol

Ce que je veux simplement démontrer, c'est que, certes, la frustration peut se manifester aussi bien chez le Président du grand groupe que chez le prof de philosophie. Cependant, mon expérience indique que le plus souvent, c'est chez ce dernier qu'on la retrouve. La raison est simple: à moins d'être bien né ou bien marié, les avoirs et revenus du prof seront toujours bien inférieurs à ceux du président. A part se reconvertir professionnellement, il n'y aura pas grand chose que cet enseignant pourra faire pour résoudre cette frustration matérielle, si ce n'est l'accepter. Et accepter d'être plus pauvre que d'autres sans quelques ressentiments, très peu en sont capables. La faute à la société de consommation qui nous balance que si on n'a pas ci ou ça on n'est rien? Peut-être. Faiblesse de caractère? Peut-être aussi.

Pour faire bref, je dirai que ce n'est pas la richesse matérielle qui fait que quelqu'un est réellement attirant, mais bien l'absence de frustration amenée par celle-ci. Si, par contre, d'autres frustrations l'assaillent, il y a fort à parier que, malgré sa richesse, cette personne ne sera pas non plus attirante. (à part peut-être pour des femmes vénales, soit rien de souhaitable pour tout homme sensé)

En somme, si l'on cherche à être attirant, rien ne sert d'être riche, il faut surtout ne pas être frustré.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire